Quelle éthique pour la voiture autonome ?

Quelle éthique pour la voiture autonome ?

Par David Doat, Rustam Romaniuc et Nicolas Vaillant  | <!–
mis à jour le –> 12/04/2017, 9:50  |  1083  mots
Comment répartir la responsabilité en cas d’accident avec une voiture autonome ? Faut-il sanctionner le consommateur qui s’était orienté vers l’acquisition d’une voiture automatisée, ou qui s’était mis en mode de conduite autonome avant que ne se produise l’accident ? Faut-il blâmer la défaillance du constructeur automobile qui n’a pas pu prévoir les algorithmes de conduite susceptibles de l’éviter ? (Crédits : Youtube/Waymo. Capture d’écran.)
Au-delà des obstacles techniques et juridiques, la question des choix éthiques imposés à l’algorithme gouvernant la voiture autonome est posée. Par David Doat, maître de conférences et chercheur au laboratoire ETHICS à l’Université Catholique de Lille, Rustam Romaniuc, chargé de recherche au laboratoire ETHICS à l’Université Catholique de Lille et Nicolas Vaillant, directeur du laboratoire ETHICS à l’Université Catholique de Lille.
la suite ….
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/quelle-ethique-pour-la-voiture-autonome-683917.html
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s