Lille : un nouveau plan de développement de l’économie sociale et solidaire.

Lille : un nouveau plan de développement de l’économie sociale et solidaire .

Publié le 21/06/2016

Les élus lillois ont adopté vendredi nouveau plan de développement de l’économie sociale et solidaire.

Le centre Stéphane Hessel abrite la maison de l’ESS.  PH. ST. MORTAGNEVDNPQR

Le centre Stéphane Hessel abrite la maison de l’ESS. PH. ST. MORTAGNE
Cette économie sociale et solidaire (ESS) est loin d’être une coquille vide ou abstraite. À Lille, depuis 2002, elle se développe à travers plusieurs projets (crèche Méli-mélo aux Bois-Blancs et à Lomme, l’Accorderie à Fives, la CoFabrick à Moulins, etc.). Christiane Bouchart, conseillère municipale à l’ESS et au commerce équitable, évoquait vendredi au conseil municipal le « punch » des entrepreneurs de cette économie à Lille, portée également par l’implantation de la maison de l’ESS au centre Stéphane-Hessel il y a quelques mois.

« Travailler à l’échelle de chacun des quartiers »

La ville a accompagné depuis 2002 quelque 130 projets. Les élus ont adopté vendredi à l’unanimité un nouveau plan de développement de l’ESS. Il prévoit notamment de renforcer cette économie dans les quartiers. Exemple : un pôle des commerces bio équitables à Wazemmes, des projets coopératifs aux Bois-Blancs… « J’ai la volonté de travailler à l’échelle de chacun des quartiers », a déclaré l’élue EELV, qui ajoute vouloir expérimenter une monnaie locale « en articulation avec la MEL, pour encourager les échanges locaux ». Autre volet du plan municipal : continuer de soutenir l’émergence de projets « dans des formes de partenariat public-privé gagnant gagnant ». Ce fut le cas avec Lilas Autopartage ou encore le café citoyen d’Hellemmes Polder. Mais aussi « renforcer l’ESS dans l’ensemble des politiques municipales », a exposé Christiane Bouchart. Elle se déclinera dans les problématiques santé et restauration collective ; dans les services de proximité (repair café, conciergerie, etc.) ; dans le numérique et l’économie collaborative. Un schéma de promotion des achats publics responsables « devrait faire progresser l’accès des entreprises de l’ESS aux marchés publics », espère l’élue.

Ces efforts seront accompagnés d’opérations de sensibilisation car l’ESS reste méconnue, « malgré d’incontestables avancées ».

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s