Économie sociale et solidaire. Vers plus de coopération.

Économie sociale et solidaire. Vers plus de coopération

Stéphane Guérard
Lundi, 20 Juin, 2016
L’Humanité

Selon le Comité économique et social européen, l’Union européenne comptait en 2010 plus de 200 000 coopératives.

Selon le Comité économique et social européen, l’Union européenne comptait en 2010 plus de 200 000 coopératives.
Photo : Sébastien Godefroy

Un mini-sommet européen de l’ESS s’est tenu vendredi à Paris, avec la volonté de développer davantage ce secteur en Europe.

Économie sociale et solidaire (ESS) en France ou au Luxembourg, troisième secteur en Italie, économie sociale en Allemagne ou « charity » en Angleterre. L’Union européenne ne manque pas de structures ni d’expériences de l’ESS. Encore faut-il que ce monde bigarré parle le même langage pour développer ce secteur qui se distingue de l’économie capitaliste par sa quasi non-lucrativité et les principes démocratiques de ses modes de fonctionnement. C’est ce que tentent de réaliser une dizaine de gouvernements parmi les Vingt-Huit de l’UE. Vendredi, à l’occasion du lancement de l’appel à des projets transfrontaliers, « Scale me up », des représentants d’Allemagne, du Luxembourg, de Grèce, d’Italie, de Chypre, de Slovénie, de la Commission européenne, se sont réunis à Paris à l’invitation de Martine Pinville, secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat et à l’ESS, avec l’espoir que cette « dynamique » donne naissance à une coopération renforcée.

On est encore loin de ce cadre formel reconnu par les traités européens qui permet à des membres de l’UE de mettre en place des politiques communes pour peu qu’ils représentent un tiers des Vingt-Huit. Non pas que l’économie sociale pèse peu. Selon le Comité économique et social européen, l’Union européenne comptait en 2010 plus de 200 000 coopératives (4,7 millions de travailleurs). Les mutuelles de santé couvraient plus de 12 millions de personnes. Quant aux associations, fortes de leurs huit millions de salariés, elles représentaient en 2010 plus de 4 % du PIB de l’UE. Et tous ces secteurs ont plutôt mieux résisté à la crise que ceux de l’économie dite classique.

Mais l’ESS, très développée dans les pays du Sud, quasi absente dans ceux de l’Est, recouvre des réalités si différentes d’un pays à l’autre qu’il est compliqué de trouver un langage commun. Vendredi, c’est le projet économique porté par l’ESS qui semblait faire œuvre de ciment commun, plus que le mot solidaire. « Nos pays sont riches de leurs diversités. Mais nous parlons bien d’économie sociale. On dépasse nos différences pour développer cet esprit et pour mettre en place des politiques européennes en faveur de l’économie sociale », a souligné Martine Pinville. « L’ESS est un modèle économique à part entière, surtout dans la période actuelle de crise économique, de chômage et de transformations technologiques. Si nous parvenons avec ce petit groupe, et avec l’aide de la Commission, à donner plus de solidité à l’économie sociale, nous adresserons un signal de solidarité au sein de l’UE », a abondé Nicolas Schmit, ministre luxembourgeois au Travail et à l’ESS.

« Il faut un fort leadership politique au niveau des pays »

Les besoins et les aspirations sont là. Jusqu’alors dépourvue d’ESS, la Slovénie, représentée vendredi à Paris, espère que ce secteur pèsera dans dix ans 7 % de son PIB. En Grèce, les nombreuses structures associatives et coopératives sont en première ligne pour combattre la crise. « L’Europe doit mettre en place des ressources humaines et financières qui permettent de faire émerger des coopérations et des expérimentations sur le terrain », a demandé Rania Antonopoulos, ministre déléguée au Travail et à la Solidarité sociale. Très sollicité vendredi, le représentant de la Commission a répondu qu’« il faut un fort leadership politique au niveau des pays » pour que les financements et règlements suivent. Signe que l’ESS ne fait pas encore le poids à Bruxelles.

http://www.humanite.fr/economie-sociale-et-solidaire-vers-plus-de-cooperation-609979

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s