Industrie du futur : où en sont l’Allemagne et les Etats-Unis ?

Mots-clefs

,

Industrie du futur : où en sont l’Allemagne et les Etats-Unis ?

Benoit Georges Le 26/05 à 03:00Mis à jour à 09:52

Robots société allemande Kuka l’usine Tesla Fremont, Californie,Robots de la société allemande Kuka dans l’usine Tesla de Fremont, Californie, – Jeff Chiu/AP/SIPA.

Où en sont les pionniers de la numérisation des usines ? Quels sont les principaux bénéfices et les risques de blocages ? Pour le savoir, le BCG a interrogé plus de 600 industriels américains et allemands.

Le plan français Industrie du futur, mis en avant cette semaine par Emmanuel Macron dans nos colonnes (« Les Echos » du 24 mai), vise à améliorer la productivité et la compétitivité de nos usines en tirant parti des technologies numériques. Dans ce domaine, deux nations font la course en tête : l’Allemagne, avec le plan Industrie 4.0, apparu à la Foire de Hanovre en 2011, et les Etats-Unis, avec l’Advanced Manufacturing Partnership, lancé par Barack Obama la même année.

Où en sont aujourd’hui ces deux précurseurs ? Quels sont les gains espérés et les freins constatés par les industriels ? Pour le savoir, le Boston Consulting Group a interrogé les responsables de 312 entreprises allemandes et 315 américaines dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions de dollars. Selon l’étude, le match semble tourner à l’avantage des premières : 60 % des industriels d’outre-Rhin ont déjà commencé à mettre en place ou à planifier les nouvelles technologies de production (numérisation de la logistique, maintenance prédictive, robots autonomes…) contre environ 40  % de leurs homologues américains. « On constate que l’Allemagne semble aller plus loin et plus vite, estime Moundir Rachidi, directeur associé du BCG. Mais les deux pays ont en commun d’avoir considéré que le sujet était sérieux depuis déjà plusieurs années. »

« On constate que l’Allemagne semble aller plus loin et plus vite. Mais les deux pays ont en commun d’avoir considéré que le sujet était sérieux depuis déjà plusieurs années. »

Les résultats se rejoignent quand il s’agit d’analyser les principaux défis à relever pour l’usine du futur : le manque de main d’oeuvre qualifiée arrive en tête dans les deux pays, suivi par les craintes sur la sécurité des données (en deuxième position pour l’Allemagne) et le niveau des investissements nécessaires (pour les Etats-Unis). « Dans une étude précédente, nous avions estimé que le taux de tâches automatisées, qui est de 8 % aujourd’hui, devrait attendre 25 % en 2025, indique Moundir Rachidi. D’où un énorme besoin de nouvelles compétences, et de formation pour s’adapter à de nouveaux métiers. » Un atout, là aussi, pour l’Allemagne, où la part importante de l’apprentissage fait que les entreprises sont traditionnellement très impliquées dans les choix de formation.

Créations d’emplois

A rebours de nombreuses études, le document du BCG estime d’ailleurs que l’industrie allemande devrait créer 400.000 emplois nets dans les 10 prochaines années : certes, 600.000 emplois manufacturiers sont appelés à disparaître, mais le plan Industrie 4.0 devrait entraîner la création de près d’un million d’emplois nouveaux. En sera-t-il de même en France ? Rien n’est moins sûr, notamment en raison du retard prix par notre pays, où le plan Industrie du Futur a été lancé il y a tout juste un an. Après l’Allemagne et les Etats-Unis, une étude du BCG consacrée à la situation française est en cours. Les résultats devraient être publiés à l’automne.

B. G.

« Time to accelerate in the race for Industry 4.0 », http://www.bcgperspectives.com

@bengeorges


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/021964660084-les-defis-des-geants-de-lindustrie-du-futur-2001318.php?fDHgLAbW1KAiE7Sv.99

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s